Développeur : Tequila Works

Éditeur : Grey Box

Plateformes : PC, PS4, SWITCH, XONE

Date de sortie : 26 Mai 2017

Yohoh moussaillon ! Vous voilà perdu…

Après une virée en mer pour le moins tumultueuse, voilà qu’un enfant devenu amnésique échoue sur une île mystérieuse.

Cet enfant sans grande surprise, c’est vous. Et puisque vous êtes piégé sur une île qui n’est reliée à rien. Il vous appartiendra d’en percer les secrets.
Au loin, une immense tour vous surplombe et un curieux personnage en cape rouge semble être constamment sur votre chemin.

C’est ainsi que débute RiME, sur une plage de sable blanc et avec tout un petit monde à explorer

.

Ne vous inquiétez pas, notre jeune naufragé a plus de ressources qu’il n’y paraît. Il est un excellent grimpeur. Peut-être même un peu trop bon pour son âge.

Vous allez donc arpenter l’île et découvrirez très vite qu’elle abrite les ruines d’une ancienne civilisation assez avancée technologiquement. Pour progresser dans l’aventure vous aurez besoin de trois outils indispensables. Les bons petits bras de notre personnage, sa voix et surtout votre cerveau.

Eh oui ! Clairement sous l’inspiration d’un Limbo à qui on aurait donné des couleurs, RiME est un jeu d’aventures avec de nombreux puzzles à résoudre. La plupart vous demanderont de vous creuser les méninges.

RiME vous proposera donc une progression par « puzzle » c’est-à-dire que chaque nouvelle salle est prétexte à une énigme, qu’elle soit difficile ou pas. Mais avant de nous attaquer aux énigmes, parlons un peu narration.

Une narration au service du gameplay ?

Vous voilà donc jeune naufragé sur cette île. Si celle-ci semble se présenter comme un vaste monde ouvert, il n’en est rien. On peut au mieux parler de grands espaces mais toujours dans une limite liée à l’énigme dont l’espace dépend de la structure.

Il n’y a donc pas de craintes à avoir, le jeu semblera assez linéaire et est relativement intuitif dans sa progression.

Une grande tour pour un petit explorateur

Vous allez traverser toutes sortes de monde, l’île n’est en réalité qu’une façade et ne constitue pas le cœur de l’environnement que vous allez explorer. En effet après les deux premières heures vous parviendrez très vite à la tour et c’est à ce moment que le jeu commence véritablement.
Cette île est en réalité le didacticiel du jeu, vous y apprendrez les bases du gameplay et lors de votre entrée dans la tour, le jeu commence vraiment.

La tour réserve sa part de mystère que je ne peux bien sûr révéler ici mais elle offre des environnements surprenamment variés et permet donc au joueur d’utiliser les différentes mécaniques acquises sur l’île.

C’est-à-dire vos capacités de grimpeur qui seront en permanence mise à l’épreuve car le jeu se veut presque en plateformes 3D. J’ai très souvent fait le parallèle avec les Tomb Raider ou les Darksiders ne serait-ce que pour la gestion des sauts qui est très similaire. SI vous avez fait ces jeux, tout ira bien. Si vous ne les avez pas faits, bon courage avec certains angles qui seront toujours un problème.

Vous aimez grimper ? Lui oui

Pour poursuivre dans le gameplay…

La narration est donc composée de tableaux successifs où un tableau = une énigme.
Ici vous allez donc pouvoir donner libre court à votre imagination pour résoudre les énigmes et cela permettra l’avancement dans votre quête.
En revanche, là où RiME se démarque c’est dans la mise en place de ces énigmes. Comme je le disais précédemment, le monde est assez vaste et les énigmes sont donc non pas seulement dans une petite salle avec tous les objets à dispositions.
Dans RiME, vous aurez des passages presque en Open World afin de résoudre une même énigme et ce sera à vous de comprendre le fonctionnement des différents éléments mis à votre disposition afin de résoudre ces énigmes.

Un seul type d’ennemi vous barrera la route mais ils constituent plus une partie des énigmes et ne représentent donc pas de véritables dangers.

Et pour les résoudre il vous faudra essentiellement faire crier l’enfant près d’objets bleus qui déclenchent des ouvertures de portes ou bien des mouvements de passerelles etc…
Aussi des rocs seront à votre disposition. Il vous faudra les placer sur des plaques de pression comme dans tous les jeux d’énigmes inspirés par les Tomb Raider.
Très peu de possibilités seront offertes au personnage, vous ne débloquerez pas de nouveaux pouvoirs. Faites confiance à votre intuition et à l’aide intempestive du jeu et vous ne vous confronterez à aucune difficulté.

Il faudrait rajouter des néons et des flèches pour indiquer l’endroit où il faut placer le caillou, c’est pas assez clair là…


En revanche, c’est avec plaisir que l’on continue à avancer dans le jeu et la variété des décors plus le sentiment de découverte y sont très forts. Le monde est fait ingénieusement et les tableaux se succèdent sans jamais lasser ce qui est assez rare dans les puzzle game. RiME parvient à se renouveler à chaque énigme pendant 7 à 9h de jeu.

Au fil de votre progression, ce sont de nouveaux univers, personnages et questionnements qui vous apparaîtront jusqu’au dénouement final bien amené et bouleversant.

Mais il y a bien un moment où ça fâche

Malheureusement oui ça finit par énerver un peu et RiME n’en avait nullement besoin.

Les collectibles… Le jeu n’échappe pas à cette malédiction des jeux des années 2005-2020 et le monde est parsemé de petits objets parfaitement inutiles à trouver c’est toujours un plus dans un jeu mais franchement ce n’est pas nécessaire pour des jeux comme celui-ci, ça n’apporte rien à l’exception des trous de serrures qui donnent quelques indications supplémentaires sur l’histoire.

Mais surtout…
Le jeu est assez souvent intuitif et vous comprenez vite les moyens dont vous disposez pour résoudre les puzzles.

Il arrivera (et heureusement) que vous bloquiez lors de l’un des très nombreux puzzles.
Le souci est que RiME ne vous laissera pas le temps de réfléchir, de se figurer comment venir à bout du casse-tête. Il ne faudra pas plus de 30 secondes pour qu’un petit indicateur sous la forme d’un petit renard vienne se poser là où il faut regarder et donc agir pour résoudre l’énigme. Je vais rapidement décortiquer l’extrait suivant afin de permettre une bonne compréhension de deux points frustrants dans les énigmes de RiME :

Tout d’abord, on peut observer que je cherche à ouvrir les portes en utilisant la voix de mon personnage qui agit sur les objets pour ouvrir une porte. Ma première idée était qu’en criant suffisamment vite sur les 4 objets bleus alors la porte s’ouvrirait, j’ai tenté deux ou trois fois sans succès et ai donc compris que cela n’était pas la bonne solution. Or il n’a fallu que ce court laps de temps (16 secondes sur la vidéo et 30 secondes en vrai) pour que mon compagnon renard apparaisse et m’indique un lieu que je n’avais pas repéré auparavant.

Le second point étant qu’un marquage très précis au sol m’indique trop clairement où je suis supposé placer tel objet et cela est présent dans chacune des énigmes du jeu.

J’aurais aimé que le jeu me laisse un peu plus de temps au lieu de tout de suite vouloir me prendre par la main ce qui est beaucoup trop présent dans les jeux actuels. Lorsque l’on joue à un jeu de réflexion c’est pour réfléchir, se creuser les méninges à parfois en devenir fou jusqu’à l’épiphanie.
Je suppose que c’est le caractère PEGI 7 qui rend le jeu faisable pour presque n’importe qui mais cette constante facilité à laquelle les jeux nous habituent depuis 15 ans est un défaut pour moi.

Un petit renard pour vous aider dont les jappements vous indiquent le chemin… Pratique, il m’en faudrait un

T’as de la bonne DA à nous montrer ?

Pour être honnête je ne trouvais pas la direction artistique ou les graphismes en général de RiME exceptionnels. J’ai néanmoins continué le jeu parce que le gameplay me plaisait et l’histoire m’intriguait de plus en plus. Je voulais comprendre ce qui arrivait à ce petit garçon et que représentaient les personnages qui l’accompagnent dans son ascension.
Et là, surprise après avoir commencé à gravir la tour RiME se révèle réellement.

Rappelant avec nostalgie les films des studios Ghibli notamment Le château dans le ciel. La qualité graphique du titre et sa direction artistique vous réservent de belles surprises mais sans jamais atteindre l’effet « waouh ». Du sable, des niveaux aquatiques, de la végétation luxuriante, des ruines délabrées et surtout un niveau que j’ai particulièrement apprécié où nous sommes sous une pluie battante donnant un effet visuel impeccable.

Au-delà de sa direction graphique, la bande-son de RiME est réussie et s’inscrit parfaitement dans les thèmes qu’il aborde. Par moments, des séquences peuvent vraiment toucher la corde sensible et il me semble évident que faire l’intégralité du jeu est nécessaire pour comprendre les intentions des développeurs avec cette bande-son relativement triste avec des thèmes très doux. Une petite écoute sur Youtube vous en donnera une idée.

RiME est un bon jeu, il n’a pas vraiment de défaut à proprement parler mais son gameplay est trop classique, il n’innove pas non plus avec sa direction artistique et cela pénalise un projet dans lequel on sent que les développeurs y ont mis tout leur cœur.

Il s’agira donc d’une expérience immersive, rien ne sera nouveau pour les joueurs aguerris mais RiME est pour moi une bonne entrée en matière dans le monde des indépendants sans que l’on sorte de notre zone de confort et je le recommande pour moins d’une quinzaine d’euros (son prix est de 30€).

Je signale également avoir fait le jeu sur XONE où le jeu était fluide mais j’ai eu des retours comme quoi la version SWITCH ne serait pas optimisée du tout, à moins d’un patch et d’informations complémentaires, cette version serait à éviter pour une expérience optimale.

Points positifs (+)Points négatifs (-)
(+) Un jeu agréable(-) On nous prend trop vite et trop souvent la main.
(+) Une durée de vie correcte (6-8h) plus si vous cherchez les collectibles(-) Un peu cher (30€)
(+) Un cheminement intéressant pour une conclusion surprenante (-) Un début de jeu lent
(+) Un gameplay efficace bien que trop classique
(+) La direction artistique fait le travail
(+) La bande-son est parfaitement intégrée

Note finale : 15/20

1 commentaire »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s