Développeur : Asteroid Base

Éditeur : Asteroid Base, Super Rare Games

Genre : Coopération, Espace, shoot them all, Action

Plateformes : PC, PS4, SWITCH, XONE

Une direction artistique rappelant Geometric Wars, des musiques toutes mignonnes d’un ascenseur perdu dans un port spatial. Un titre qui rappelle étrangement une chanson de Bruce Cockburn : Lovers in a dangerous time… Mais quel est cet OVNI en coopération issu d’un studio indépendant ? Prenez place dans votre vaisseau, attachez vos ceintures et je n’aurai qu’une mise en garde pour vous : dans l’espace, personne ne vous entendra vous éclater…

Aujourd’hui, le 14 Février, ÉTRANGEMENT il me vient à l’idée d’écrire le test sur Lovers in a dangerous spacetime. Un petit jeu indé qui nous vient tout droit des studios canadiens d’Asteroid Base.

L’idée de base des développeurs était de construire un jeu dans lequel on se sentirait comme dans la première trilogie Star Wars à conduire le Faucon Milenium. Reprenant comme modèle les scènes avec Han solo pour pilote, Luke, Leia et Chewbacca aux tourelles à détruire des TIE Fighters et à courir partout dans le vaisseau pour effectuer des réparations (en particulier du moteur de vitesse supraluminique qui ne fonctionne jamais.)

On part donc avec Lovers, sur un terrain connu et dès les premiers pas dans le vaisseau, nous savons immédiatement quoi faire.

Les aventuriers de l’amour doivent restaurer l’équilibre dans la galaxie :

Source : Chaîne Youtube D’Asteroid Base.

Le générateur d’amour est détruit, la galaxie se retrouve démunie face à l’énergie de l’anti-amour. Le monde est à présent en proie à la haine et la violence qui prendront la forme de constellations qu’il vous faudra vaincre pour restaurer cette singularité. Ainsi l’amour reviendra dans la galaxie… Oh et n’oubliez pas de sauver tous les lapins, grenouilles et autres renards qui se retrouvent enfermés aux quatre coins de l’univers. Tous les amis comptent sur vous.

Très simple, le scénario n’a aucune place importante dans le jeu, à la limite pour son aspect délirant, ce qui compte ici, c’est le gameplay, les niveaux générés procéduralement et bien sûr les plaisirs et moments de haine de la coopération.

Vous aurez alors à traverser différentes constellations dans lesquelles se trouvent plusieurs niveaux. Et au bout de chaque constellation se trouvera un boss à affronter. Ils sont au nombre de 4 et sont tous très différents et franchement drôles à combattre. On passe aisément d’une baleine géante à un vieil homme Yéti muni de deux haches. Il y aura du challenge, saurez-vous le relever ?

Pour ce qui est de la progression c’est donc également sur un système simple que repose Lovers mais c’est lorsque nous nous intéressons au Gameplay que le jeu prend une tout autre dimension !

Sauver l’amour, sauver l’amour, d’accord mais comment on s’y prend ?

Eh bien c’est assez simple, une fois le niveau et la difficulté sélectionné, vous aurez à choisir un vaisseau. Il y en a grosso modo trois genres avec chacun ses avantages et inconvénients. J’ai personnellement opté pour le premier vaisseau que je trouve plus maniable mais si vous aimez souffrir n’hésitez surtout pas à choisir un autre pour varier l’aventure.

Vous avez maintenant votre constellation, vous avez votre vaisseau, il vous faut dès lors explorer le niveau dans lequel vous êtes.
Ils sont générés au moment où vous choisissez le niveau et même s’ils se ressemblent, les différents emplacements des petits lapins à sauver font que l’aventure n’est pas redondante. Il vous faudra, avec votre partenaire, vous adapter à toutes les nouveautés. C’est d’ailleurs en partie ce qui donne son charme à Lovers !

Explorer le niveau c’est une chose, récupérer de 5 à 10 lapins c’en est une autre… Votre objectif sera de délivrer un minimum de 5 animaux enfermés dans des cages en acier pour briser les chaînes d’un cœur géant qui donne accès au niveau suivant. Dans les faits, vous libérez des amis pleins d’amour pour déverrouiller un amour plus grand jusqu’à emplir la constellation d’amour.

Bonjour la constellation
AHHHHHHH N’APPROCHE PAS !

On est là pour se battre dans l’espace après tout !

Eh oui! ! Lovers in dangerous spacetime est un shoot’em up, ici pas question de négocier avec ces créatures de l’espace pour restaurer l’amour. Seul votre vaisseau et vos 4 tourelles vont pouvoir pacifier les zones. Pour cela vous disposez d’un moteur avec un gouvernail à manier pour se déplacer, des tourelles, un bouclier et une arme destructrice. Ce qui est intéressant dans Lovers, c’est que chacun de ces appareils nécessite la présence d’un joueur.

Dès lors, vous allez courir dans tous les sens pour protéger votre vaisseau des attaques ou le diriger. Et c’est à ce moment qu’on entre dans le cœur de Lovers.

La coopération est la clé

Vous ne pourrez pas parvenir à restaurer l’amour dans la galaxie si vous n’êtes pas capable de vous coordonner avec vos partenaires de jeux. C’est quelque part le but de tous les jeux coop mais dans Lovers j’ai énormément ressenti ce besoin d’être parfaitement synchronisé avec ma partenaire pour que nous puissions y arriver, en particulier en mode difficile.

Rapidement les tirs s’enchaînent, de très nombreux monstres vous assaillent, la panique vous gagne et c’est dans cette inextricable situation qu’il vous faut trouver la force de vous coordonner.

Un extrait de ma session de jeu avec ma partenaire, la panique était là ^^

Comme on peut le voir sur cette vidéo, nous étions vraiment dans une situation horrible, les cris se sont fait entendre jusque dans tout le voisinage. Mais c’était un véritable plaisir de s’en sortir !

Et cet aspect de la coopération (jusqu’à 4 joueurs en local) est vraiment bien exploité dans ce jeu. On prend un plaisir fou à manœuvrer ce vaisseau dans une ambiance complètement barrée et assaillit de toutes parts. C’est un jeu que je recommande à 100% à faire avec des amis, de la famille et toute personne susceptible d’être un minimum synchro avec vous. Le jeu est également très jouable avec des enfants bas âges en facile.

Son aspect shoot’em all permet de comprendre les mécaniques très intuitivement et c’est avec plaisir que l’on replonge dans cet univers déjanté avec la moindre personne qui nous passe sous la main.

La coopération se poursuit également par l’échange direct, lorsqu’il nous faut discuter entre les niveaux quelles sont les améliorations à choisir pour le vaisseau.

Les phrases d’améliorations / soins : un repos pour le groupe

Eh oui !! Immenses seront les difficultés si vous n’essayez pas d’améliorer votre vaisseau. Après chaque niveau vous aurez accès çà une petite zone de pause dans laquelle vous pouvez régénérer la vie de votre bâtiment et aussi récupérer un paquet cadeau dans lequel se trouve une gemme.
Il y en a trois genres : Pouvoir – Laser – Métallique. Vous pouvez combiner jusqu’à deux gemmes par tourelles/ moteur/ bouclier pour construire des habitacles au grand potentiel.

C’est ici qu’une très légère option stratégique apparaît dans Lovers, vous devrez discuter avec votre partenaire pour savoir quelles sont les combinaisons les plus efficaces ou simplement quelles armes sont les plus agréables à manier selon les niveaux.

C’est un moment très agréable. Déjà parce que l’on peut se reposer après des séquences de panique à force d’être poursuivie avec 10 PV, mais surtout parce que c’est aussi le moment où l’on comprend les difficultés des niveaux et ce qu’il faudra pour y retourner et récupérer les 10 lapins !

(la sensation de voir ses PV revenir est également fortement appréciée…)

On est ici sur un Gameplay vraiment efficace, qui favorise ENORMEMENT la coopération et je pense qu’il serait dommage de faire lovers seul.

Le jeu n’est pas non plus exempt de défauts…

Je n’en ai, vraiment mais vraiment pas envie. Critiquer négativement Lovers est un exercice très difficile pour moi. J’ai vraiment beaucoup aimé le jeu et en faisant des recherches j’ai découvert qu’il s’agissait du fruit de la coopération d’une toute petite équipe de passionnés (3 personnes).
Comparer Lovers aux productions actuelles est alors totalement inutile.
Les critiques que je vais émettre sont donc plus des points à améliorer pour rendre le jeu meilleur qu’il ne l’est déjà.

Tout d’abord, le level design. Tous les niveaux sont générés au moment où vous chargez la partie. De ce fait, ils vont par moments placer des éléments à collecter pour votre progression sur des zones où il sera EXTRÊMEMENT difficile de s’en dépêtrer. Cette mécanique fait apparaître une notion d’aléatoire dans un jeu qui, à mon sens n’en a pas vraiment besoin. Oui cela ajoute du piment et évite de connaître chaque niveau par cœur mais lorsque l’on se retrouve dans des situations trop complexes parce que le jeu a été chargé de cette façon, ça peut être frustrant pour le ou les joueurs.

Second point : les vaisseaux. Je ne sais pas si ce n’est que moi, mais j’ai trouvé que les vaisseaux ne se valaient pas. Ils rendent le style de jeu différent c’est sûr. Mais le premier vaisseau est déjà assez complexe à manier dans certaines zones pour que le joueur se dise « et si je prenais un vaisseau qui tourne sur lui-même ? « 
Ce point va également de pair avec les améliorations d’armes où je trouve l’équilibrage un peu faible, toutes les armes améliorées ne se valent pas et la difficulté à manier certaines améliorations rendent celles-ci inutiles. On va principalement se focus sur les équipements qui fonctionnent plutôt que sur des armes/boucliers dont l’efficacité dépend de votre aptitude à la manier.
Pour faire simple, une arme difficile à manier ne sera pas plus efficace qu’une arme que l’on utilise facilement.

Le dernier point est le moins objectif de tous, mais il n’existe que 3 « types » de niveaux. Un d’exploration, un de shoot’em all assez rapide et pas compliqué, et des boss fights. Si une suite se présente, d’autres types de niveaux pourraient faire leurs apparitions et éviter le symptôme du « ah je connais ça ».

On peut aussi ajouter que le jeu ne propose que de la coop locale et pas de mode multijoueurs en online, du fait de la petite équipe de développeurs il n’était pas possible de faire comme les plus grosses entreprises. Aussi, en solo le jeu perd beaucoup de son intérêt. C’est un point semi-négatif à mon sens, oui c’est dommage de ne pas bénéficier de cette fonctionnalité MAIS c’est un jeu que l’on peut faire tranquillement dans une soirée avec 3 amis donc quelque part je pense qu’on en profite bien plus de cette façon. Je me demande quelle est votre opinion par rapport à ça ?

Néanmoins, il s’agit là de défauts qui n’impactent pas votre aventure et le jeu est tout à fait capable de vous les faire oublier.

On oublie les défauts pour cette fois-ci et on va réparer le générateur d’amour !

Alors est-ce que je conseille Lovers in a dangerous Spacetime ?

Certainement ! Mais à l’unique condition que vous jouiez avec un ami / ennemi / collègue / amant / futur amant ou bien un parent. Lovers est un jeu qui s’apprécie à plusieurs. D’ailleurs, voici un petit commentaire de Batpoigne trouvé sur jeuxvideo.com qui relate bien de ce que peut être Lovers :

 » Clairement c’est le genre de jeu rare ou l’on peste contre son allié tout en prenant un plaisir fou à jouer avec…Perso, je le joue avec mon fils de 5 ans et s’il ne pouvait pas gérer tous les postes (comme le gouvernail…plus technique…) il gère les tirs et le canon et moi la direction et le bouclier plus les armes de gauche…mais vraiment que ce jeu est grisant ! Dommage qu’il ne semble pas avoir trouvé son public pour motiver ses devs à bosser sur le projet car vraiment je suis archi fan !!! j’avais hésité à le prendre à sa sortie et j’ai profité du games with gold pour y jouer et je regrette de ne pas l’avoir acheté plus tôt…Un vrai bon jeu à apprécier en famille ou entre amis. »

Il ne révolutionne pas le genre, ses graphismes ne sont pas incroyables, ses musiques non plus. Son scénario est pratiquement inexistant. Il ne reste alors que le gameplay et c’est précisément dans le gameplay que les meilleurs jeux en coopérations se révèlent. De vos interminables soirées pizzas sur Street Fighter à affronter vos potes jusqu’aux nuits non assumées de Mario Kart et aujourd’hui probablement quelques sessions d’Among Us, il existe un autre nom pour un très bon jeu en coopération et il s’agit de Lovers in a dangerous spacetime.

Points positifsPoints négatifs
(+) Une assez bonne durée de vie et très rejouable(-) Pas de multi online, que du local
(+) Un régal en coopération (-) Seul on ne s’amuse pas autant
(+) Du shoot’em all en exploration comme on en faisait plus(-) Un level design parfois hasardeux
(+) Les soirées jeux vidéos peuvent reprendre(-) Les vaisseaux / améliorations pas équilibrés
(+) Une DA + OST sympathiques
(+) Un feeling faucon millénium très réussi, pari gagné pour l’équipe !

J’arrête de donner des notes aux jeux, les expériences sont trop différentes pour être jugées équitablement !

Les sources :

https://www.asteroidbase.com/press/sheet.php?p=Lovers_in_a_Dangerous_Spacetime#history

https://www.jeuxvideo.com/jeux/one/jeu-458462/avis/

https://www.loversinadangerousspacetime.com/

2 commentaires »

  1. Hey ! J’approuve ton choix de ne plus donner de note. Je ne connaissais pas ce jeu indépendant. Je ne suis pas sûre d’accrocher au côté voyage spatial, ou aux graphismes, mais ton amour du jeu est communicatif et me rend curieuse. Et puis, les aventures en coop local, il n’y a que ça de vrai, donc pourquoi pas ?

    Aimé par 1 personne

  2. Effectivement je pense que les notes étaient plus un handicap qu’autre chose sur mes articles, elles n’aidaient pas vraiment à se faire une idée du jeu et ils sont tous bien trop différents pour qu’un système /20 fonctionne.
    C’est sûr que graphiquement c’est un peu particulier mais je trouve qu’en coop le fun y est et me fait passer totalement outre cette patte graphique très simpliste !
    Il n’y a pas assez de jeux en coop locale, ça devient même assez difficile de dénicher les bons et comme tu dis, il n’y a que ça de vrai ! 🙂

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s