Voici le premier article de ce nouveau format qui, je l’espère vous plaira ! Le concept est assez simple, je choisis une image issue de mes propres captures et j’en fais une analyse. J’éviterai autant que possible le spoil mais certaines interprétations peuvent s’en approcher. Les explications sont terminées, passons à l’interprétation !

Le sujet du jour apparaît très brièvement au cours de la campagne de Red Dead Redemption 2

C’est super beau, mais pas que !

Ce que l’on voit directement ?

Parfois, une image vaut bien plus que tous les mots. La capacité qu’a une simple photographie d’agir sur notre conscient, de susciter des réactions mais surtout de provoquer une réflexion dans notre inconscient est à mon sens phénoménale. Cette image de Red Dead Redemption 2 peut paraître, de prime abord, tout à fait classique bien que jolie. Mais si l’on se plonge dans ses détails, que l’on extrait l’ensemble de ses données, alors on s’aperçoit à quel point elle peut être lourde de sens…

Prenons le temps d’observer, il y a ici un animal, un cerf précisément qui marche de la droite vers la gauche. On peut voir également qu’il s’agit d’une clairière et qu’il y a deux autres animaux (probablement des biches) dans le fond de l’image en train de se nourrir.

Trois éléments retiennent ici l’attention du spectateur et ce, qu’il en soit conscient ou non.

  • Le premier élément est que le cerf vient de pénétrer dans le cadre, il n’a pas encore atteint la moitié de l’image et il remplit donc environ 30% de celle-ci
  • Le second élément est que son entrée se fait précisément à l’endroit où la lumière est la moins forte. En observant la colorimétrie de l’image, il s’agit du seul espace sombre.
  • Le dernier élément est qu’il est en train de marcher, en regardant ses pattes, celui-ci n’a pas initié une action de mouvement rapide et est donc soit calme, soit en train de se calmer. A cela il faut également ajouter le positionnement du corps. Bien sûr, on peut juste penser qu’il s’agit de la démarche classique et fière d’un cerf. Mais il aurait tout aussi bien pu être en train de manger comme les deux du fonds.
    Non, celui-ci est en train de descendre mais garde la tête haute, Pourquoi ?
Pas mes meilleurs dessins ^^

Ce que l’on peut en dire et les symboliques qui s’en dégagent :

Que peut-on dire de ces éléments ? Nous avons une créature qui vient directement d’une zone sombre, il a traversé les ténèbres et se dirige lentement vers la lumière. De plus c’est quelque chose de très récent puisqu’il est à la limite du cadre.

Détail particulièrement intéressant : le sens du trajet du cerf. Celui-ci va de la droite vers la gauche et il s’agit précisément de l’inverse du sens de lecture occidentale d’une image.

De plus, on peut se demander pourquoi il s’agit d’un cerf. Selon les symboliques, le cerf est le protecteur de la forêt mais aussi un animal dont le cœur est fondamentalement pur. C’est un animal que l’on représente gracieux et apportant la douceur.

Il a encore la possibilité de faire un retour arrière vers les ténèbres qui sont, géographiquement, plus proches de lui que la lumière.
Enfin, le fait qu’il est en train de marcher, ajoute à ce cerf un aspect calme mais aussi dans la réflexion.

En regardant son mouvement de plus près, son dos est légèrement courbé et on le sent descendre toujours vers quelque chose (ici la lumière). Cela va contraster avec sa tête qui elle, est levée.

Symboliquement, le corps avance avec difficulté puisqu’il tend vers le bas (le retour à la terre) tandis que la tête se maintient haute pour s’approcher du ciel et de montrer une forme de fierté. A cela, nous pouvons ajouter que la tête, lieu où le cerveau se situe, symbolise, si elle est levée, qu’elle se trouve en activité et vient affirmer la position que l’animal est en train de réfléchir, ou du moins de douter…

Et maintenant avec une dose de contexte (Attention spoil) :

Il est grand temps maintenant d’essayer de comprendre ce qu’il se passe sur cette image.

Tout au long de l’aventure de Red Dead Redemption 2, le cerf va toujours apparaître au cours d’une mini cinématique après des évènements marquants de la vie d’Arthur Morgan (le personnage principal). Cette fois-ci, le protagoniste commence à avoir des doutes au sujet du comportement de ses camarades. Il ne sait pas si la voie qu’il a emprunté toute sa vie était la bonne et se contente de se dire à qui veut l’entendre qu’il n’est pas très intelligent et n’est pas fondamentalement bon du fait de sa vie de hors-la-loi.

Aussi, ces passages sont les moments qui interviennent avec les pensées d’Arthur, ses moments d’introspections. Il me paraît donc logique d’imaginer que le cerf représente l’incarnation de la conscience de notre personnage. Il est l’esprit protecteur du groupe auquel il appartient.

Maintenant que nous avons ces éléments scénaristiques en main, passons à la dernière étape de cet article :

Une analyse finale de l’image :

Toutes les pièces du puzzle sont là, il s’agit de tout démontrer par l’interprétation.

Le cerf est la conscience d’Arthur, ou du moins une forme personnifiée de sa pensée. Le fait que le cerf sorte des ténèbres signifie qu’Arthur commence lentement à s’évader d’un cadre précédent, un cadre où la noirceur règne en maîtresse. Cela se manifeste donc par sa pensée et le doute qui l’habite à présent. Le cerf arrive donc dans un nouveau cadre, il n’en est pas encore l’élément central c’est pourquoi il ne remplit que 30% de l’image. De plus, le cerf vient de la droite vers la gauche. Autrement dit le cerf vient du sens inverse de lecture occidentale d’une image, indiquant qu’Arthur n’était pas dans le « bon sens » mais se dirige vers lui.

Arthur doute, Arthur a peur, mais il regrette en même temps et ses décisions se font à la vitesse de la marche du cerf et non en courant. De plus, il commence à être âgé, son corps montre ses faiblesses au travers du cerf qui se dirige naturellement vers la terre où nos corps retournent. Son dos courbe l’échine mais la résolution d’Arthur demeure, il est fort. C’est pourquoi la tête du cerf reste fièrement relevée et toujours dirigée vers l’horizon. Il continue de penser, de réfléchir à d’autres solutions.

On peut ajouter à tout cela que les ténèbres affichées par la forêt symbolisent la bande de notre protagoniste. Celle-ci a essayé de l’entourer, et lui tente de s’en échapper en doutant. Le doute étant notre méthode d’accès à la vérité.

Pour examiner la vérité, il est besoin, une fois dans sa vie, de mettre toutes choses en doute autant qu’il se peut. Le bon sens est la chose au monde la mieux partagée : car chacun pense en être bien pourvu. — René Descartes.

En dernier axe, les deux animaux qui se trouvent déjà inondés par la lumière peuvent être soit des potentielles amantes d’Arthur, qui, s’il vivait avec elles, serait lui aussi baigné dans cette lumière mais ces biches peuvent aussi représenter les gens insouciants qui n’ont pas besoin de réfléchir ou de sortir des ténèbres puisque tout est déjà à disposition. Elles sont floues et cela peut aussi représenter qu’Arthur n’est pas encore capable de voir distinctement au loin et avance à tâtons.

On observera également que l’herbe de la prairie n’est pas entièrement illuminée, sur la partie inférieure gauche, là où le cerf se dirige, l’herbe est assombrie par la hauteur des arbres. Cela montre que, malgré la tentative de fuite de la conscience de notre personnage vers des jours meilleurs, la hauteur de la forêt, c’est-à-dire l’omniprésence du groupe, va écraser de tout son poids cette pensée pour que comme l’herbe, elle se noircisse toujours plus.

Le cerf se place en protecteur de la forêt = Arthur est le protecteur sage de la bande mais celle-ci le noircit.

Ainsi, sur cette simple image, nous pouvons imaginer que la vocation d’Arthur dans cet opus de Red Dead Redemption 2 est de parvenir à s’échapper de la noirceur qui l’habite mais aussi de se débarrasser du groupe qui pendant longtemps, le corrompt.

Le reste des symboles, tendent à montrer la difficulté de cette tâche et donc à quel point il n’est pas aisé de se détacher du passé. Et plus difficile encore, de faire sa rédemption.

Le jour où le cerf aura traversé l’entièreté du cadre, et que l’herbe ne sera plus recouverte de cette noirceur, alors seulement à ce moment-là, Arthur Morgan sera un homme libre.

Voilà pour ce premier article Une Image – Une interprétation, n’hésitez pas à me dire ce que vous en pensez en commentaire ici ou directement sur Instagram. Je cherche encore à faire évoluer cette idée qui n’en est qu’au stade de bourgeon et ces articles seront en plus des tests que je publie déjà ! A la prochaine !

6 commentaires »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s